Appy Geek

PRISM : Microsoft aurait facilité la surveillance de ses services Skype, Outlook.com et SkyDrive

GEEK PARADIZE
GEEK PARADIZE
FRIDAY, JULY 12, 2013 6:11 AM GMT

Selon un article du Guardian, qui s'appuie sur des éléments transmis par Edward Snowden, Microsoft aurait collaboré au programme de surveillance PRISM de l'Agence nationale de la sécurité américaine (NSA), en lui facilitant l'accès à ses services Skype, Outlook.com et SkyDrive. Dans une déclaration publiée hier, la firme a apporté un démenti sur l'ampleur présumée de cette coopération.

Souriez, vous êtes scanné : selon le célèbre quotidien britannique, Microsoft aurait facilité à la NSA l'accès aux mails, conversations IP, et documents hébergés ou transitant sur/par certains de ses services phares. En l'occurrence son logiciel de VoIP Skype, son webmail Outlook.com et son espace de stockage en ligne SkyDrive.

Selon les affirmations du Guardian, documentées par des éléments fournis par « l'ennemi public numéro un » du renseignement américain Edward Snowden, Microsoft aurait donné les moyens à différentes agences américaines collaborant au programme de surveillance PRISM de contourner la procédure de chiffrement des données que l'entreprise héberge ou qui transite par ses services, afin de permettre leur interception.

Une coopération « juridiquement motivée et sélective » selon Microsoft

Dans un communiqué publié hier, Microsoft a précisé que la coopération avec les agences du renseignement américain :

  • s'inscrivait strictement dans le cadre de « procédures juridiques » particulières,
  • que son équipe de contrôle de conformité rejetait les demandes (d'accès à des données d'utilisateurs) qui n'étaient pas justifiées,
  • et enfin que les données fournies étaient circonscrites à certains comptes d'utilisateurs seulement.

« Microsoft n'a donné à aucun gouvernement son blanc-seing pour accéder directement à SkyDrive, Outlook.com, Skype, ou tout autre produit Microsoft » précise la firme de Redmond.

Dans tous les cas, l'onde choc de « PRISM » continue de se propager... Avec quels dommages collatéraux ?

En savoir plus

  • L'article du Guardian
  • La réponse de Microsoft

Illustration : Fotolia.com

Source : http://www.commentcamarche.net/



Read the article on Appy Geek

Read the original article