Appy Geek

Le Galaxy S4 triche dans certains benchmarks

TOM'S GUIDE
TOM'S GUIDE
WEDNESDAY, JULY 31, 2013 9:45 AM GMT

Mauvaise passe pour le Galaxy S4 de Samsung. Entre les rumeurs d’un téléphone ayant fait bruler une maison en Chine et des chiffres de ventes qui seraient moins bons qu’attendu, la dernière histoire en date risque bien d’enfoncer le clou. L’une des versions du téléphone, celle équipée de la puce maison de Samsung (l’Exynos 5 Octa avec un processeur graphique PowerVR SGX 544 MP3) serait « optimisée » pour les benchmarks. En d’autres termes, la puce augmente des fréquences afin d’obtenir des scores supérieurs sur ces tests.

L’information repérée par Anandtech, qui détaille le procédé utilisé par Samsung. Dans le code du téléphone, une clé spécifique appelée « BenchmarkBooster » précise un comportement spécifique lorsque les logiciels Antutu, Quadrant et GLBenchmark 2.5.1 sont en cours d’exécution.

Ses fréquences passent alors de 480 MHz en temps normal à 532 MHz, avec un gain allant jusqu’à 10 % sur les tests. Mais la puce graphique n’est pas la seule concernée : le processeur aurait également un traitement de faveur, un autre bout de code mentionnant « Bench_Booster_CPU_Max ».

Le site, qui a eu entre les mains trois versions du téléphone, indique toutefois que les modèles équipes des puces Snapdragon (celui que nous avons en France par exemple) ne sont pas touchés par « l’optimisation ». Ce genre de procédé semblait appartenir au passé et Samsung nous prouve l’inverse. Comme quoi, il faut toujours garder en tête que les benchmarks n’apportent que des résultats synthétiques et ne traduisent pas toujours concrètement le ressenti que l’on a des performances d’un téléphone dans les jeux ou dans une utilisation courante.



Read the article on Appy Geek

Read the original article