Appy Geek

Archos s'affiche fièrement comme constructeur en marque blanche

FRANDROID
FRANDROID
THURSDAY, SEPTEMBER 26, 2013 4:36 PM GMT

Il fut un temps l'où l'on ne savait plus réellement qui faisait quoi pour qui. Les firmes, proposant des appareils en marque blanche vendus sous d'autres noms, évitaient de faire de la publicité autour de cette activité, tandis qu'aujourd'hui, Archos fait de cette pratique une force destinée à faire (re)connaitre son nom sur des marchés divers.

Et si le meilleur moyen de n'être plus une petite marque parmi tant d'autres, c'était de collaborer avec les grands noms des marchés de niches ? La situation d'Archos, qui a connu des années plus délicates, s'est améliorée au premier semestre 2013 satisfaisant, avec une rentabilité améliorée par rapport à la même période en 2012, et ce grâce à des charges d'exploitation en baisse de 23 %. Depuis le départ de son ancien PDG, Hendi Crohas, Archos semble être entré dans une dynamique nouvelle et, si la marque continue de proposer des appareils au positionnement tarifaire low-cost, cherche à monter en gamme. Si on lui a souvent reproché une conception chinoise de ses appareils, Archos revendique dans le même temps la conception française de certains appareils, dont le fameux Quechua Phone officialisé lors du dernier IFA.

Cap sur les USA

Opération crédibilité en marge de ses récentes annonces berlinoises (dont le fameux Archos Oxygen), avec cinq produits en marque blanche, dont le Quechua Phone, distribué dans les enseignes Decathlon à l'automne et destinés aux sportifs désireux d'utiliser un smartphone solide (229 euros). Hormis cet appareil commercialisé chez Décathlon, très présent en France, mais aussi largement représenté à l'international, Archos vise les pays anglo-saxons avec une tablette enfants Tabeo e2, une ardoise vendue exclusivement dans les boutiques Toys'R'Us américaines, au format 8 pouces et à la définition de 1024 x 768 pixels. La tablette inclut 8 Go d'espace de stockage et un agrégateur d'applications destinées aux enfants, le tout en bleu, rose et argent au prix de 149,99 dollars.

Toujours à destination des Etats-Unis, la Kuno 4 est une tablette au format 9 pouces (processeur double-cœur 1,6 GHz, Android 4.1) destinée au monde de l'éducation. Conçue en partenariat avec Curriculumloft, elle a été introduite dans les établissements scolaires américains à la dernière rentrée.

Dans le monde anglo-saxon mais au Royaume-Uni, la Hudl est une tablette conçue pour la chaîne de grande distribution Tesco, à savoir une tablette d'entrée de gamme au format 7 pouces (1440 x 900 pixels, processeur quadricœur 1,5 GHz, Android 4.2.2, 16 Go de stockage, port microSD) proposé au prix de 119 livres.

Archos cible également un marché plus large avec sa gamme QiLive, disponible en Europe à partir d'octobre prochain. Conçue pour Auchan, elle regroupera des smartphones et tablettes dont Archos aura assuré les solutions matérielles et logicielles, le produits étant certifiés Google.

Cette offre internationale nombreuse témoigne de deux états de fait : alors que l'on craignait pour la survie d'Archos il y a encore un an, la marque française s'appuie sur une stratégie de conquête de nouveaux marchés et cherche à montrer l'image d'une entreprise dynamique multipliant les projets. Et multipliant les sources de revenus, ces partenariats lui simplifiant la tâche, puisqu'il n'est plus question pour la marque de chercher à écouler ses produits, mais seulement de les concevoir. Avec des partenaires de renom (Toys'R'Us pour les tablettes enfant, ou Quechua pour les sportifs), il s'agit pour Archos de prouver son savoir-faire auprès des spécialistes pour mieux en convaincre le grand public. Et il y en a ici à presque tous les rayons.



Read the article on Appy Geek

Read the original article
Comments :