Appy Geek

Doctissimo se lance dans la vente de médicaments en ligne avec DoctiPharma

01NET
01NET
MONDAY, MARCH 24, 2014 5:07 PM GMT

Souhaitant développer les services aux internautes, Doctissimo lance un site de vente de médicaments sans ordonnance en partenariat avec des officines.

Seuls 4 % des Français ont déjà acheté des médicaments en ligne. Le problème essentiel ? La peur d'acheter des contrefaçons. S'appuyant sur sa notoriété pour rassurer les internautes, Doctissimo annonce ce 24 mars 2014 le lancement un site de vente de produits de parapharmacie et de médicaments sans ordonnance, en partenariat avec des officines : DoctiPharma. En créant ce site, Doctissimo veut « offrir plus de services aux internautes et proposer un vaste maillage territorial des pharmacies en ligne », explique à 01net Stéphanie Barré, directrice générale de DoctiPharma. Ce site rassemblera « les sites de pharmaciens d'officine pour leur permettre d'exercer leur profession en ligne. Nous voulons accompagner les professionnels dans ce nouveau métier en leur offrant une solution clé en main », ajoute-t-elle. Cette solution leur coûte un abonnement de 79 euros par mois et le site se rémunère en fonction du chiffre d'affaires. « Le site est déjà en ligne, mais la partie vente de médicaments ne sera disponible que cet été, précise la dirigeante. Pour le moment, sept pharmaciens ont déjà ouvert une boutique sur DoctiPharma. Nous en espérons bien plus. Nous visons 10 % de parts de marché des pharmacies en ligne d'ici à cinq ans. » En France seuls 2% des pharmacies ont actuellement un site de vente de médicaments en ligne contre 8 à 10 % en Grande-Bretagne.

Sécurité et conseils aux internautes

DoctiPharma offre donc une plate-forme aux pharmaciens mais aussi de la réassurance aux internautes en s'appuyant sur la notoriété de Doctissimo, qui réunit huit millions de visiteurs uniques par mois. Mais les deux sites sont parfaitement indépendants, rappelle la dirigeante. « Les consommateurs profiteront à la fois de la sécurité du circuit pharmaceutique, de la souplesse de l'e-commerce, de la confidentialité des données et d'un accès facilité aux conseils des pharmaciens puisque nous fonctionneront exactement comme le prescrivent les autorités », explique encore Stéphanie Barré. « Au-delà de l'information et des espaces de discussion, Doctissimo souhaite aller vers plus de services et rapprocher les internautes des professionnels de santé », conclut-elle. Un premier pas a été fait en juin dernier avec le rachat de mondocteur.fr, une plate-forme de prise de rendez-vous médicaux, qui regroupe pour l'instant plus de 300 praticiens parisiens dans huit spécialités avec l'objectif d'être présente dans les dix plus grandes villes françaises d'ici à la fin de l'année. DoctiPharma est un deuxième pas dans cette voie. A lire aussi :Les pharmacies en ligne illégales font réagir les autorités, paru le 8/8/2013



Read the article on Appy Geek

Read the original article
Comments :